Cas de conscience :: Francs-tireurs

Le 19 février 2020, Dre Marie-Anne Sergerie, Ph.D., psychologue était de passage aux Francs-tireurs afin de parler de la surveillance des enfants par la technologie et des enjeux qui y sont associés. Pour écouter le segment, cliquez ici!

Reportage d’URBANIA

Le 3 février 2020, Hugo Meunier a publié un reportage dans URBANIA intitulé : « Perdre sa job à cause des statuts Facebook: De Marie-Chantal Toupin à Luc Saint-Hilaire – Quand ton comportement virtuel te nuit dans le réel ». Les propos de Dre Marie-Anne Sergerie, Ph.D., psychologue spécialisée en cyberdépendance y sont rapportés. Les réseaux sociaux soulèvent plusieurs questions et l’importance de réfléchir et de modérer ses propos est primordiale. Pour lire le reportage, consultez le lien suivant : Lire le reportage

La Presse :: « Tirer la plogue » sur les réseaux sociaux

Vous vous interrogez sur votre usage des réseaux sociaux et la place que cet usage occupe dans votre vie? Lisez les propos de Dre Marie-Anne Sergerie, Ph.D., psychologue spécialisée en cyberdépendance rapportés par Audrey Ruel-Manseau dans l’article « Tirer la plogue » sur les réseaux sociaux paru dans La Presse du 18 mai 2019. Bonne lecture, mais surtout, bonne réflexion!

 

Article « Il est temps de décrocher! » :: L’Actualité

En juillet 2018, Catherine Dubé a publié un long article sur l’usage des technologies. Elle y rapporte les propos de Dre Marie-Anne Sergerie, Ph.D., psychologue. Pour lire l’article, consulter le lien suivant : Il est temps de décrocher!

Si vous éprouvez le besoin de consulter, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un(e) professionnel(le) en contactant la Clinique Laval au 450-490-9119 ou au info@cliniquelaval.com.

Docu-réalité :: Un Vrai Selfie

Le 19 septembre 2018 débutait la série docu-réalité « Un vrai selfie » avec Dre Marie-Anne Sergerie, Ph.D, psychologue et directrice de la Clinique Laval. La série présente huit jeunes canadiens qui vivent avec des difficultés psychologiques variées. Il sera possible de les suivre dans leur évolution tout au long de la série. Pendant 10 semaines, ces jeunes ont accepté de se confier à la caméra dans leur quotidien et de participer à unepsychothérapie de groupe guidée par Dre Sergerie. La série vise à démystifier les enjeux liés à la santé mentale. « Un vrai selfie » est une adaptation canadienne de la série norvégienne True selfie.

Les épisodes sont présentés les mercredis, à 20h30 sur les ondes de UnisTV et sur le web. Pour plus d’informations ou voir les épisodes, visitez unis.ca/un-vrai-selfie

Si vous éprouvez le besoin de consulter, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un(e)  professionnel(le)s en contactant la Clinique Laval au 450-490-9119 ou au info@cliniquelaval.com.

Salut Bonjour :: Le mieux-être à travers les égoportraits

Le 31 janvier 2018, Dre Marie-Anne Sergerie, psychologue spécialisée en cyberdépendance, a participé à la chronique Mieux-être de Geneviève Guérard à l’émission Salut Bonjour. Pour écouter les propos de Dre Sergerie, visionnez la chronique : Le mieux-être à travers les égoportraits.

Si vous éprouvez des difficultés avec votre utilisation des technologies, n’hésitez pas à consulter un professionnel et à contacter la Clinique Laval au 450-490-9119 ou au info@cliniquelaval.com.

Colloque sur la cyberdépendance :: Saguenay

Le 23 novembre 2017, Dre Marie-Anne Sergerie, Ph.D., psychologue spécialisée en cyberdépendance a prononcé une conférence sur l’utilisation des technologies chez les jeunes dans le cadre du 26ème événement annuel régional du Centre de prévention du suicide 02 (Saguenay Lac-St-Jean). Son passage a été souligné dans les médias de la région. Pour en savoir davantage :

Salut Bonjour :: Détox numérique, se débrancher pour revenir à l’essentiel

Dre Marie-Anne Sergerie, Ph.D., psychologue spécialisée en cyberdépendance était de passage à l’émission Salut Bonjour lundi, le 13 novembre 2017. Elle a eu l’occasion de parler de l’utilisation problématique des technologies avec Gino Chouinard et Mathieu Roy. Pour visionner la chronique : Détox numérique : se débrancher pour revenir à l’essentiel.

Si vous éprouvez des difficultés avec votre utilisation des technologies, n’hésitez pas à consulter un professionnel et à contacter la Clinique Laval au 450-490-9119 ou au info@cliniquelaval.com.

3 fois par jour :: Les réseaux sociaux

Dre Marie-Anne Sergerie, Ph.D., psychologue spécialisée en cyberdépendance a eu la chance de parler de cyberdépendance aux réseaux sociaux avec Alexandre Champagne dans le cadre de l’émission 3 fois par jour. L’émission est disponible sur la plateforme Extra de Tou.tv. Bon visionnement!

Si vous éprouvez des difficultés avec votre utilisation des technologies, n’hésitez pas à consulter un professionnel et à contacter la Clinique Laval au 450-490-9119 ou au info@cliniquelaval.com.

Pour ou contre la publication de photos de nos enfants sur les médias sociaux ? :: Magazine Véro, Automne 2017

Par Dre Marie-Anne Sergerie, Ph.D., psychologue spécialisée en cyberdépendance et nouvelles technologies

Dans l’édition Automne 2017 du Magazine Véro (page 131), j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec Florence Dujoux à propos de la publication des photos d’enfants par les parents sur les médias sociaux.

Il peut sembler anodin de publier une photo de son enfant sur Facebook ou Instagram. Les parents qui publient habituellement des photos de leurs enfants le font habituellement de façon bienveillante et souhaite partager de beaux et précieux moments. Il est cependant important de garder en tête que le droit à l’image est considéré comme un droit fondamental qui est protégé par la charte des droits et libertés. Avant de publier une image ou une vidéo, il est donc essentiel de se questionner sur ces enjeux et sur les impacts futurs que ces publications pourraient avoir sur l’enfant une fois qu’il sera adulte. Il est également important de sensibiliser les jeunes à l’impact de leurs propres publications. Ont-ils obtenu le consentement des personnes concernées par la photo ou la vidéo ? Si cette publication était reprise par une autre personne, est-ce qu’elle pourrait être préjudiciable dans le futur ? Alors avant de publier, pensez-y bien !