Qu’est-ce que la cyberdépendance ?

cyberdependance2b-entete

Par Dre Marie-Anne Sergerie, Ph.D., psychologue spécialisée en cyberdépendance

Le 30 juin 2019, Internet comptait plus de 4,5 milliards d’usagers à travers le monde, dont 327 millions en Amérique du Nord (89,4% de la population nord-américaine; http://www.internetworldstats.com). Force est de constater qu’avec une si grande popularité, Internet peut entraîner des difficultés chez certaines personnes.

Cyberdépendance, dépendance à Internet, usage pathologique, abusif, excessif ou problématique d’Internet sont des appellations fréquemment utilisées pour décrire ces difficultés. Le site Cyberdependance.ca a pour objectif de fournir des informations sur les différents usages problématiques d’Internet et des nouvelles technologies, en plus de fournir des pistes de solution.

L’usage problématique d’Internet et des nouvelles technologies, communément appelé cyberdépendance, se traduit par une utilisation persistante et récurrente des technologies ou des moyens de communications offerts par Internet qui engendre des difficultés chez l’individu. La cyberdépendance amène un sentiment de détresse et des problèmes au niveau psychologique, social ou professionnel.

Pour déterminer si l’usage est un problème ou non, 4 composantes sont importantes à considérer  :

  1. Utilisation excessive;
  2. État de manque : sensations désagréables ressenties lorsqu’il y a cessation ou réduction dans la fréquence, la durée ou la quantité (p. ex. tristesse, anxiété, irritabilité, colère ou ennui lorsque l’accès aux technologies est impossible);
  3. Tolérance : besoin d’augmenter les quantités pour obtenir les mêmes effets  (p. ex. heures consacrées à l’activité, besoin d’un meilleur équipement, achat d’applications ou de jeux, etc.);
  4. Conséquences négatives en raison de l’usage : problèmes relationnels, professionnels ou conjugaux, fatigue, perte de relations significatives, perte d’emploi ou d’occasions d’emploi, de carrière ou d’études.

 


Références.

Miniwatts Marketing Group. (2019). Internet World Stats: Usage and population statistics. Récupéré au https://www.internetworldstats.com/stats.htm.

Beard, K. W. et Wolf, E. M. (2001). Modification in the proposed diagnostic criteria of internet addiction. CyberPsychology & Behavior, 12, 21-27.

Block, J. J. (2008). Issues for DSM-V: internet addiction. Am J Psychiatry, 165, 306-307.

Caplan, S. E. (2002). Problematic Internet use and psychosocial well-being: development of a theory-based cognitive-behavioral measurement instrument. Computers in Human Behavior, 18, 553-575.

Young, K. S. (1998). Internet addiction: the emergence of a new clinical disorder. CyberPsychology and Behavior, 1(3), 237-244.

Young, K. S. (2004). Internet addiction: a new clinical phenomenon and its consequences. American Behavioral Scientist, 48(4), 402-415.


Tous droits réservés 2008-2019 © Marie-Anne Sergerie, Ph.D.