Dépendance aux téléphones intelligents, solitude et timidité

iphone-410311_1280

Par Dre Marie-Anne Sergerie, Ph.D., psychologue spécialisée en cyberdépendance et nouvelles technologies

En février 2015, une étude chinoise menée auprès de 414 étudiants universitaires sur l’utilisation des téléphones intelligents (smartphones) a été publiée. L’étude a exploré les caractéristiques psychologiques comme la timidité et la solitude en lien avec l’utilisation des téléphones intelligents. Les résultats de la recherche ont permis d’identifier cinq symptômes de la dépendance aux téléphones intelligents :

  1. la négligence des conséquences négatives (ex. retards dans les échéanciers, absentéisme, fatigue)
  2. les inquiétudes ou préoccupations à propos de son utilisation
  3. l’incapacité à contrôler son utilisation (craving)
  4. la réduction de la productivité
  5. l’anxiété (ex., peur d’avoir manqué des appels, anxiété de ne pas pouvoir vérifier ses messages).

Les résultats montrent également que plus la timidité et la solitude sont élevées, plus la probabilité d’être accro à son téléphone intelligent est grande. Les interactions par l’entremise des téléphones intelligents réduisent les indices non-verbaux (comme les expressions faciales et les gestes), ce qui facilite grandement la tâche aux personnes plus timides qui redoutent le jugement des autres.

Les auteurs soulignent aussi que l’utilisation excessive des téléphones intelligents pour la recherche d’informations, pour les fonctions utilitaires (ex., dictionnaires, courriels ou fonctions reliées à l’efficacité) et pour avoir du plaisir (ex., regarder des vidéos, écouter de la musique, jouer à des jeux vidéo ou lire) permettrait de prédire les préoccupations et la perte de contrôle de son utilisation.

Source.

Bian, M. & Leung, L. (2015). Linking loneliness, shyness, smartphone addiction symptoms, and patterns of smartphone use to social capital. Social Science Computer Review, 33(1), 61-79.

Advertisements